Gueule de bois que faire : de quoi s’agit-il réellement ?

Gueule de bois

La gueule de bois est un terme qui fait référence à la veisalgie, un syndrome qui est très ressemblant au sevrage des alcooliques. Selon les experts, cela constitue une des étapes préliminaires du manque d’alcool.

Contrairement aux idées reçues, la gueule de bois peut également survenir lors d’une consommation modeste de boissons alcoolisées. Ce syndrome apparaît le plus souvent quelques heures après les soirées bien arrosées. Il existe toutefois des paramètres qui rendent encore plus difficile le sevrage à savoir le bruit et la lumière ainsi que la couleur de l’alcool consommé. Afin de prévenir la gueule de bois, il est conseillé de manger des produits riches en matières grasses, de boire lentement, de manger durant la fête, de boire de l’eau simultanément avec l’alcool, d’éviter les mélanges et de surtout bien choisir son alcool.

Remèdes efficaces contre la gueule de bois

Contre la gueule de bois, il existe des méthodes qui ont, durant longtemps, fait leurs preuves à savoir :

  • Les boissons aqueuses : il est plus qu’important de bien s’hydrater et pour se faire, il est nécessaire de prendre beaucoup d’eau, de consommer des jus en évitant toutefois ceux qui sont trop acides et de prendre de la tisane à la camomille ou au gingembre,
  • La bonne nutrition : il est nécessaire de bien se nourrir en choisissant toutefois des plats riches comme les bouillons salés au bœuf, aux légumes ou au poulet et ce, même si la faim n’est pas au rendez-vous. Il est également possible d’opter pour des craquelins, des œufs pochés et du miel. Tout aliment facile à digérer est bon à prendre,
  • Les médicaments : pour soulager les mots de tête, il est parfois utile d’opter pour de l’ibuprofène comme l’Advil ou le Mortin,
  • Une bonne nuit de repos : afin de favoriser la ‘guérison’, il sera nécessaire de créer une lumière tamisée afin de pouvoir dormir autant que possible.

Quant aux remèdes naturels, il est possible d’opter pour :

  • Le chardon-Marie : cette plante est connue pour son action contre l’alcool. Elle permet d’accélérer l’élimination de la boisson grâce à la silymarine qui stimule le foie et qui aide à la régénération des organes atteints à cause du stress toxique et oxydatif,
  • La vitamine C : ce métabolite permet également d’éliminer l’alcool de l’organisme. Il est conseillé de prendre 1 g avant de se lancer dans la consommation d’alcool.

Gueule de bois, ce qu’il ne faut pas consommer

Afin de ne pas accentuer les symptômes de sevrage, il est important d’éviter de consommer ce qui suit :

  • L’alcool : il ne s’agit pas de guérir le mal par le mal. La consommation d’un surplus d’alcool peut mener vers des symptômes beaucoup plus graves,
  • Les boissons acides : il est plus qu’important d’éviter les jus d’orange et de citron par exemple ainsi que tous les fruits et aliments acides,
  • Le café : tout ce qui est à base de caféine reste à éviter notamment la boisson au cola, les préparations pharmaceutiques et le chocolat,
  • L’acide acétylsalicylique : communément appelé Aspirine, cette substance irrite fortement l’estomac. Une telle réaction sollicite de manière importante le foie. Pour ceux qui optent pour des produits pharmaceutiques, il sera important de consulter avant toute chose, l’étiquette et les notices qu’ils renferment,
  • Les somnifères : le mélange alcool somnifère peut s’avérer très dévastateur.
Categories : Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *